Le Cerf Rusa

Le cerf rusa de l’île Maurice a été réintroduit de Java en 1639 par les néerlandais comme provision en nourriture. Après qu’un cylcone ait détruit les clôture, les animaux sont revenus à la nature. Depuis lors, ils ne cessent jamais d’exploser démographiquement et depuis lors, il est devenu un animal important de la faune locale. À Bel Ombre, nous avons une zone privée qui mesure plus de 4000 hectares et plus de 2500 cerfs s’y promènent. Aujourd’hui, nous proposons la chasse à l’approche aux passionnés du monde entier qui visitent notre belle propriété pour récolter le plus ancien et le plus grand rusa. Les 50 premiers cerfs enregistrés dans le livre des records (catégorie cerf rusa réintroduit en Afrique) ont été tirés par nos clients, guidés par nous et sur nos territoires! Et tout ceci est l’aboutissement d’une gestion dédiée initiée par Nicolas CHAUVEAU, gérant des zones de chasses de Bel Ombre et de Case Noyale depuis 1991.

CARACTÉRISTIQUES PHYSIQUES
Le cerf Rusa mâle adulte pèse entre 150 à 180 kg. Comme toutes les tribus de cerfs, seuls les mâles ont des cornes spécifiquement formées. Les mâles utilisent leurs cornes pendant leur combat. Le mâle perd ses bois à la mi-décembre. Repousse complète à la fin de mai. Les cornes du cerf sont denses et lourdes, ce qui les rend très dangereuses pour leurs rivaux pendant le combat. La gorge de l’animal présente une serviette presque blanche et bien marquée. Il a des joues saillantes, puissantes et extérieures. Le cerf Rusa est identifié par ses très grandes oreilles larges et ses yeux ronds. Les yeux sont plus rapprochés les uns des autres, donnant au cerf un champ de vision clair. Leur pelage va du brun très clair au chocolat brun pour les mâles.

Les glandes odoriférantes du cerf Rusa sont similaires au cerf élaphe local. Ils sont situés au même endroit, avec les pattes arrières (la brosse), entre les doigts (interdigital), sur le goutte-à-goutte, sous les maxillaires inférieurs, entre les pivots, l’anus et l’intersection des mandibules.

PERIODE DE REPRODUCTION
L’ornière se déroule de la mi-juillet à la fin août selon la photopériode et l’évolution de l’oestrus des femelles. Pendant cette période magique de la cour, les mâles montrent leur amour aux femelles qui ne tardent pas à succomber à leur désir. A ce moment les mâles deviennent très agressifs et territoriaux. Ils sont fréquemment blessés en raison de combats avec d’autres hommes et souvent subir des blessures aux yeux et au garrot. Si les plaies s’aggravent ou si des complications comme la septicémie surviennent, l’animal est en danger de mort. Après l’ornière, de jeunes mâles remplacent les plus âgés en participant à l’ornière, prolongeant ainsi la période de reproduction à plusieurs semaines.

La forme des trophées est typique sur la base des pivots. Les cornes de cerfs se gonflent vers l’arrière pour suivre la ligne cervicale et remonter vers la ligne dorsale. Cette forme permet aux mâles de pénétrer dans la forêt primaire en relevant simplement le menton. Dans cette position, les cornes sont alignées vers l’arrière, ce qui permet un mouvement libre même dans les forêts denses.

UN MATCH ÉGALE
Les principaux avantages de cette espèce sont l’extraordinaire sens de l’odorat, de la vue et de l’ouïe et la parfaite maîtrise de la forêt. Étant un animal très intelligent, la chasse devient encore plus passionnante. C’est aussi l’une des tribus les plus difficiles à chasser. Tous les chasseurs du monde qui ont pu la poursuivre sont d’accord sur ce point!

Let’s us plan your hunting trip. Luxury hotels, airport transfer, hunting trip and other activites.

Request a Quote